Bourse

Gérer un portefeuille d’actions : voici le principe

Une bonne gestion joue un rôle majeur pour la rentabilité d’un portefeuille. Ainsi vous êtes censé maîtriser le principe de cette gestion pour sortir gagnant avec vos divers investissements. C’est pour cela que nous avons décidé de vous aider en  apportant à votre connaissance tout ce qu’il vous faut à cet effet. Ci-dessous vous trouverez tous nos conseils de façon détaillée.

La gestion d’un portefeuille d’actions

Un portefeuille classique a la capacité de comporter assez de catégories d’actifs, rien que des actions et des produits de taux. La gestion des actifs consiste à faire la sélection des titres en se basant sur leur potentiel. Son évaluation se fait en prenant appui sur les prévisions macroéconomiques, les performances sectorielles, ainsi que le potentiel des titres. La gestion d’un portefeuille se fait en fonction de la marge de risque acceptée par l’investisseur.

A lire en complément : Importance de l'INDEXEURO PX1 : impacts pour investisseurs et entreprises

Nous distinguons deux types de gestion active qui sont entre autres : gestion top down et l’approche Bottom up.

La gestion top down consiste à partir des différentes prévisions économiques de l’ensemble des secteurs puis atterrir sur les secteurs ayant plus de potentiel haussier. L’investisseur se base sur les statistiques pour choisir les titres ayant un fort rendement.

Lire également : Avis Vantage FX : tout ce qu'il faut savoir

L’approche Bottom up est différente de la gestion top down. Celle-ci se concentre uniquement sur les qualités des sociétés. Elle ne considère pas trop les analyses macroéconomiques. Elle se base sur l’analyse graphique pour identifier les pépites boursières sous-estimées  du marché boursier.

Les types de gestion de portefeuille

En ce qui concerne les types de gestion de portefeuille, nous en avons deux : la gestion collective et la gestion individuelle.

La gestion collective : Dans le cas où un potentiel investisseur n’a ni les connaissances requises ni le temps nécessaire afin de gérer lui-même son portefeuille, il peut faire recours à une société de gestion. Cette dernière a pour mission de fructifier le capital investi. Ceci se fait conformément au profil prédéfini par le Document d’Informations Clé Pour  l’Investisseur (DICI). Le DICI se charge de donner les performances passées de chaque OPCVM, sa carte d’identité et sa stratégie d’investissement.

La gestion individuelle : le propriétaire du portefeuille prend ses positions (achats et ventes) à travers un compte-titres ou bien un PEA. Il peut toutefois faire appel à un expert s’il le désire. Celui-ci, par ses compétences pourra l’aider à être rentable sur chacun de ses investissements.

En somme, la gestion d’un portefeuille n’est pas chose facile mais vous pouvez bien y réussir en appliquant les notions que nous avons développées.

Les critères de choix des actions à inclure dans un portefeuille

Lorsqu’on investit en bourse, il faut bien choisir les actions à inclure dans son portefeuille. Pour cela, certains critères sont à prendre en compte. Voici quelques-uns d’entre eux.

La croissance de l’entreprise : Ce critère consiste à analyser la capacité de l’entreprise à générer des bénéfices sur le long terme. Pour cela, il faut tenir compte de son chiffre d’affaires, de ses marges bénéficiaires et de sa part de marché.

L’endettement : C’est un autre facteur qui doit être pris en considération lors du choix des actions pour votre portefeuille. En effet, une entreprise endettée peut avoir plus de difficultés à faire face aux éventuelles crises économiques qu’une entreprise ayant peu ou pas d’emprunt.

Le secteur d’activité : Les entreprises appartenant au même secteur peuvent réagir différemment face aux changements économiques et politiques. Il faut s’informer sur les tendances actuelles et futures dans ce domaine avant tout investissement.

Les dividendes : Les dividendes représentent une part des bénéfices réalisés par l’entreprise reversée aux actionnaires sous forme financière (en espèces) ou sous forme de stock-options. L’évolution et la régularité des versements doivent être prises en compte afin de déterminer si l’action sera rentable sur le long terme.

La valorisation boursière : Cette valeur représente le cours moyen pondéré des différentes transactions effectuées chaque jour sur l’action de l’entreprise. Un suivi régulier de la valorisation boursière des actions est donc nécessaire afin d’éviter les éventuelles perturbations dans votre portefeuille.

Pour bien choisir les actions à inclure dans son portefeuille, il faut prendre en compte plusieurs critères tels que la croissance de l’entreprise, son endettement, le secteur d’activité ainsi que ses dividendes et sa valorisation boursière.

Les stratégies de gestion des risques en investissement boursier

Investir en bourse comporte toujours un certain risque. C’est pourquoi il faut mettre en place des stratégies pour gérer ces risques et limiter les perturbations dans votre portefeuille. Voici quelques-unes des stratégies les plus courantes.

La diversification : Cette stratégie consiste à répartir votre investissement sur plusieurs actions appartenant à différents secteurs d’activité afin de minimiser les risques liés à une seule entreprise ou un seul secteur.

Le stop-loss : Il s’agit d’un ordre de vente automatique qui se déclenche lorsque le cours chute jusqu’à un seuil prédéfini. Cette stratégie permet de limiter vos perturbations en cas de baisse du cours, mais elle peut aussi empêcher la réalisation de bénéfices importants si le cours remonte rapidement après être descendu en dessous du seuil fixé.

L’analyse technique : Elle consiste à analyser l’évolution passée des cours afin d’en déduire des tendances futures. Bien que cette méthode ne soit pas infaillible, elle peut aider à anticiper certains mouvements du marché et ainsi limiter les perturbations éventuelles.

Il existe une autre méthode intéressante : l’investissement programmé. Cette dernière consiste à investir régulièrement un montant fixe sur une action particulière sans tenir compte des variations ponctuelles du marché. De cette manière, vous pouvez profiter des périodes où le cours est bas pour acheter davantage d’actions tout en évitant les effets négatifs de la volatilité du marché.

Pour gérer les risques liés à l’investissement boursier, il faut diversifier son portefeuille et utiliser des stratégies telles que le stop-loss et l’analyse technique. Il est aussi possible d’avoir recours à l’investissement programmé qui permet de réduire les effets négatifs de la volatilité du marché. En appliquant ces méthodes avec rigueur et en gardant un œil attentif sur les tendances économiques, vous pouvez limiter les perturbations dans votre portefeuille tout en maximisant vos bénéfices potentiels.