Immo

Le régime LMNP : avantages fiscaux et locatifs

Le secteur de l’immobilier est depuis longtemps un de ceux qui offrent énormément de rentabilité quand on y investit. La raison est qu’il existe beaucoup de lois et de régimes qui permettent aux investisseurs de récolter le maximum d’avantages. C’est justement le cas avec le régime LMNP qui signifie simplement : location meublée non professionnelle. Si vous investissez sous ce régime, vous profitez d’énormes avantages fiscaux et locatifs. Découvrez ceux-ci dans ce contenu.

Le régime micro-BIC en LMNP

Si vous investissez en location meublée non professionnelle, vous jouissez premièrement des avantages du régime micro-BIC. Il s’agit là d’un régime à part entière et dont les avantages sont pareils que ceux procurés par le régime LMNP si des conditions données sont réunies. En effet, il faut que les revenus que vous vous faites avec la location de votre bien restent dans une certaine marge. Ils ne doivent pas dépasser les 72 600 euros par an.

A lire également : Guide complet pour réussir vos investissements immobiliers : les étapes incontournables à connaître

Si votre logement meublé est loué à des touristes, alors le seuil peut atteindre les 176 200 euros par an. À partir de là, vous commencez directement par jouir des mêmes avantages que ceux procurer par le régime micro-BIC. Ce dernier offre aux propriétaires concernés une réduction allant jusqu’à 50 % sur l’impôt à payer. Ce pourcentage d’abattement peut encore atteindre les 71 % en fonction du type de location pour laquelle vous optez.

Les avantages fiscaux offerts par la loi Censi-Bouvard

Un autre type d’avantages offert par le régime LMNP est celui que vous pouvez retrouver avec la loi Censi-Bouvard. Cette possibilité a même entrainé la fin de ladite loi. La raison est que toutes les opportunités qu’elle offre sont désormais retrouvables avec le régime LMNP. Ainsi, il vous suffit d’investir dans le neuf et de mettre le logement en location pendant neuf ans minimum. Une fois que cette condition a été remplie, vous commencez à bénéficier d’une réduction sur les impôts que vous devez payer. Ladite réduction s’élève à 11 % du prix auquel vous aviez acquis votre bien.

A voir aussi : Comprendre le principe du leasing et trouver le meilleur rapport qualité-prix pour une voiture neuve

Couple at home working on laptop computer

Les divers avantages de l’investissement en Pinel

À part la loi Censi-Bouvard, le régime LMNP vous permet de jouir des mêmes avantages qu’avec un investissement en Pinel. Les avantages fiscaux ici sont plus qu’intéressants si vous tenez compte du pourcentage de réduction prévu sur les impôts. Ce taux va de 12 % à plus de 20 % selon la valeur de base de votre bien immobilier. En plus de cela, vous pourrez également compter sur la déduction de la taxe foncière des revenus fonciers que vous vous ferez. Il suffit que votre investissement sous le régime LMNP réponde aux conditions d’éligibilité pour que vous jouissiez de ces privilèges.

Le régime réel en LMNP

Les avantages fiscaux et locatifs accordés peuvent encore être comparés avec ceux du régime réel. Ce dernier entre en application à partir du moment où les revenus annuels liés à la location dépassent les 76 200 euros. Dans ce cas, le régime permet simplement de vous alléger des charges liées à l’entretien du logement. Il vous suffira de procéder à une déduction de ces charges de l’ensemble de votre revenu imposable. Même les amortissements du prix d’achat du logement pourront être déduits. Toutefois, il requiert de se renseigner vraiment sur ce régime si le LMNP vous amenait à jouir de ses avantages.

La gestion de la location en LMNP : astuces et bonnes pratiques

La gestion locative est une étape clé dans le régime LMNP. Toutefois, elle peut être difficile à gérer si on ne connaît pas les astuces et bonnes pratiques à suivre. Pour louer votre bien immobilier en toute sécurité, vous devez mettre en place un certain nombre d’actions.

Tout d’abord, vous devez vous entourer des bons professionnels pour vous aider dans la gestion locative du bien. Vous pouvez par exemple prendre contact avec un administrateur de biens ou un cabinet comptable spécialisé dans l’immobilier. Ces professionnels sauront répondre efficacement à toutes vos questions concernant la fiscalité immobilière et la déclaration fiscale.

Vous devez veiller à ce que votre logement soit correctement aménagé avant toute mise en location. Effectivement, cela permettra non seulement d’améliorer le confort des futurs locataires, mais aussi d’envisager une meilleure rentabilité locative grâce au montage technique du dossier.

Il est souvent recommandé aux propriétaires bailleurs LMNP de proposer leur appartement meublé afin qu’il réponde aux critères édictés par l’administration fiscale française (lave-linge/sèche-linge compris). Cela demande certes un investissement, mais apporte indéniablement une plus-value pour le loyer mensuel demandé ainsi que sur la durée moyenne des baux signés.

Dernière astuce : n’hésitez pas à investir dans une assurance multirisque habitation adaptée pour votre habitation destinée au LMNP. Cette assurance sera utile notamment dès lors qu’il y aura besoin d’un remplacement d’équipements électroménagers.

Prenez donc ces précautions et suivez ces astuces pour maximiser les avantages fiscaux et locatifs du régime LMNP.

Les critères à prendre en compte pour choisir le bien immobilier idéal en LMNP

Choisir le bien immobilier idéal pour investir en LMNP ne doit pas se faire à la légère. Effectivement, plusieurs critères doivent être pris en compte pour maximiser les avantages fiscaux et locatifs.

Le premier critère est l’emplacement du bien immobilier. Pensez à bien choisir le logement : il faut privilégier les appartements plutôt que les maisons individuelles car ils sont plus faciles à louer et peuvent offrir une meilleure rentabilité locative.

Le deuxième critère concerne la taille du logement. Les studios et les T2/T3 sont souvent considérés comme étant plus attractifs pour les investisseurs LMNP car ils ont un taux d’occupation élevé, avec des loyers moyens non négligeables selon leur emplacement géographique.

Le troisième critère concerne l’état général du bien immobilier ainsi que sa conformité aux normes immobilières nationales (DPE, etc.). Un immeuble neuf dans un quartier en développement peut offrir une excellente opportunité d’investissement, alors qu’un ancien bâtiment peut demander beaucoup de travaux s’il n’a pas été entretenu depuis longtemps. Veillez donc à inspecter minutieusement chaque élément du bien afin d’éviter toute mauvaise surprise après acquisition !

Pensez aux charges liées au régime LMNP telles que la taxe foncière, les charges de copropriété ou encore les coûts liés aux travaux d’entretien. Ces charges doivent être analysées avec soin afin de bien évaluer le rendement locatif annuel escompté.

Pour investir dans l’immobilier en LMNP, il est impératif de bien étudier chaque critère avant toute acquisition pour maximiser les gains et minimiser les risques financiers.