Retraite

Quand puis-je partir en retraite ? – Ce que vous devez savoir

La fin de la carrière professionnelle d’un salarié est marquée par le départ à la retraite. Ainsi, étant conscient de cela, ce dernier doit savoir quand est-ce qu’il devra partir en retraite afin de mieux planifier ses projets. Cependant, cette date n’est pas fixe et peut varier en fonction du régime auquel il appartient. Découvrez dans cet article, à quel moment est-il possible pour un salarié de partir en retraite.

Partir à la retraite à 62 ans

Selon la règle légal, l’âge requis pour partir à la retraite est fixé au minimum à 62 ans. Partir à la retraite de cette façon vous permettra de bénéficier d’une pension à condition d’avoir cotisé un certain nombre de trimestres.

A voir aussi : Comment optimiser votre retraite financièrement

En remplissant les conditions d’âge et de durée de cotisation, vous pourrez percevoir à la fois votre retraite de base à taux plein et celui complémentaire sans minoration.

Même si vous n’avez pas cotisé le nombre de trimestres nécessaires, il est possible de partir à la retraite entre 62 et 67 ans. A contrario la pension que vous recevrez sera réduite en appliquant une décote à votre pension lors du calcul. Sachez que cette règle n’est pas applicable aux personnes atteintes d’une incapacité permanente au moins égale à 50 %.

A découvrir également : Les placements financiers: un placement idéal pour les seniors ?

Un départ à la retraite anticipé est possible si le salarié évoque certaines raisons jugées valables comme :

Longue carrière,

Avoir débuté comme travailleurs avant 20 ans ;

Être handicapés avec 55 ans et plus sous certaines conditions ;

Une carrière pénible.

Les différents régimes selon les âges légaux de départ à la retraite :

  • 62 ans : pour les salariés et les non-salariés du secteur privé ;
  • Variable dans la fonction publique : de 52 à 67 ans, selon la catégorie de ses agents ;
  • Variable dans les régimes spéciaux : de 40 à 62 ans selon le métier exercé et l’ancienneté.

Partir à la retraite à 67 ans

Dès l’âge de 67 ans, il est possible pour le salarié ayant cotisé un nombre de trimestres insuffisant de partir à la retraite sans pénalité de minoration (décote). Mais, sa pension sera calculée au prorata du nombre de trimestres cotisés. En outre, ce dernier peut percevoir sa retraite complémentaire à taux plein même n’a pas cotisé le nombre de trimestres requis pour la retraite de base.

Les catégories de personnes qui ont pour âge de départ à la retraite 65 ans sont :

  • Les bénéficiaires de l’Allocation des travailleurs de l’amiante (ATA) ;
  • Un travailleur ayant cessé de travailler (avec l’assurance) pour être aidant familial.

Partir à la retraite à 70 ans

L’âge maximal auquel un employeur peut mettre un salarié à la retraite d’office est de 70 ans. L’employeur doit donc lui adresser le préavis légal avec un délai de 03 mois, comme dans le cas d’un licenciement. L’indemnité à recevoir pour sa mise en retraite doit être égale à l’indemnité versée en cas de licenciement.

Les deux conditions pour que la mise en retraite sont :

  • Être en mesure de partir à la retraite en bénéficiant d’un taux plein (67 ans) ;
  • L’accord du salarié ;
  • Et le délai de 3 mois.

Cependant, 3 mois avant son 70ᵉ anniversaire, l’employeur peut lui envoyer sa mise en retraite sans son accord, avec un délai de réponse d’un mois.

En cas de non-respect de la procédure de mise à la retraite, la fin du contrat de travail est requalifiée en licenciement. Ainsi, cela entraînera donc un versement d’indemnité correspondante.