Finance

Comprendre et remplir correctement le formulaire 2044 : les pièges à éviter

Comprendre et remplir correctement le formulaire 2044 : les pièges à éviter

Vous souhaitez procéder à la déclaration de vos revenus fonciers et cela doit se faire via le remplissage du formulaire 2044. Etant à votre première expérience face à cette procédure, vous ne savez pas exactement par quel bout commencer ? Dans cet article, on vous donne toutes les astuces et conseils pour remplir convenablement votre fiche 2044.

Téléchargement gratuit du formulaire 2044 au format de fichier PDF : Comment ça marche ?

Avant toute chose, vous devez procéder au téléchargement du formulaire numéro 2044 vierge pour le pré remplir avant de le faire en ligne. Cela peut se faire sur le site officiel des impôts ou sur la page d’une agence immobilière.

A voir aussi : Virement Union pour le recouvrement : compréhension et procédures de paiement

Le formulaire est disponible sous la rubrique Déclaration 2023 – Déclaration des revenus fonciers année N-1. Avec le formulaire, vous avez également la notice 2044 pour vous aider à bien remplir votre formulaire sans erreurs.

Formulaire 2044 : quelle est son importance ?

Le formulaire 2044 permet de déclarer des revenus fonciers soumis au régime réel d’imposition. Cela concerne notamment les logements non meublés à condition que les recettes de ceux-ci ne dépassent pas 15 000 euros. Il faut également que les immeubles ne soient pas loués sous le dispositif Pinel.

Lire également : Découverte de Sapheer : avantages et services de la néobanque innovante

Formulaire 2044 : qui doit le remplir ?

Le remplissage du formulaire 2044 concerne les investisseurs ou personnes physiques qui sont exclus du régime micro-foncier et qui sont soumis au régime réel d’imposition.

Remplissage du formulaire 2044 : comment ça marche et quels sont les erreurs à éviter ?

Remplissage des cases 210 à 215 : loyers et revenus fonciers

Comprendre et remplir correctement le formulaire 2044 : les pièges à éviter

  • Ligne 211 : indiquez les loyers perçus au cours de l’année précédente ;
  • Ligne 212 : indiquez tout paiement fait par le locataire à votre place ;
  • Ligne 213 : mentionnez toutes les subventions perçues ;
  • Ligne 214 : concerne ceux qui mettent un logement à disposition gratuitement ;
  • Ligne 215 : calcul automatique du total

Remplissage des lignes 221 à 230 : frais et charges déductibles

  • Ligne 221 : frais d’administration et de gestion (rémunérations des gardes et concierges, honoraires et commissions versés à une tierce personne, etc.) ;
  • Ligne 222 : autres frais de gestion à raison de 20 euros par local ;
  • Ligne 223 : les primes d’assurance
  • Ligne 224 : les dépenses de réparation, d’entretien et d’amélioration (pensez également à remplir la rubrique 400) ;
  • Ligne 225 : les charges récupérables que vous n’avez pas récupérées au départ du locataire ;
  • Ligne 226 : indemnités d’éviction et frais de relogement ;
  • Ligne 227 : taxes foncières ;
  • Ligne 228 : déductions spécifiques ;
  • Ligne 229 : provisions pour charges payées en 2016 ;
  • Ligne 230 : régularisation des provisions ;
  •  ligne 240 : Le total des charges déductibles doit être calculé avec soin pour optimiser la déclaration fiscale. Il est important de rassembler toutes les dépenses admissibles, dont les frais d’administration et de gestion, les primes d’assurance, les dépenses de réparation et d’entretien, ainsi que les charges récupérables non perçues. N’oubliez pas d’inclure également les indemnités d’éviction et les frais de relogement, les taxes foncières, les provisions pour charges payées en 2016, et les régularisations des provisions. Ces éléments contribuent à réduire le revenu imposable et peuvent donc avoir un véritable impact sur votre imposition.

Le remplissage de la ligne 250 concerne la déduction des intérêts d’emprunt, faites attention à ne rien oublier ! Il est possible de déduire beaucoup de chose à ce niveau dont notamment les commissions retenues par la banque, la contribution à un fond mutuel de garantie ou des frais d’hypothèque par exemple.