Actu

Où trouver de l’aide pour payer les obsèques d’un frère ?

Coffin and funeral

Perdre un frère ou un proche est très douloureux. Mais la situation se complique davantage avec les différentes dépenses liées aux obsèques. Heureusement qu’il est possible d’obtenir de l’aide pour y faire face. Vous avez perdu un frère et vous vous demandez où trouver de l’aide pour payer les obsèques ? Vous êtes à la bonne adresse. Retrouvez dans la suite de cet article l’essentiel à savoir à ce sujet.

Payer les obsèques d’un frère avec l’aide obsèques de la CPAM

La première des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour payer les obsèques d’un frère est celle de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). Ainsi, vous pourrez vous adresser à l’assurance maladie de votre frère défunt. En effet, il est possible que celle-ci vous verse un capital de décès estimé à hauteur de 3 681 €. Toutefois, il faut noter qu’il est attribué selon un ordre de priorité. Pour faire simple, si votre frère avait une conjointe ou des enfants, ils seraient en toute logique, priorisés.

A voir aussi : Quand s'applique le nouveau taux de prélèvement à la source 2021 ?

Payer les obsèques d’un frère avec l’aide obsèques de la CNAV

Depuis 2013, il est aussi possible de bénéficier d’une aide obsèques provenant de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV). Mais il faut noter que l’obtention de cette aide est conditionnée. En effet, pour bénéficier de cette aide pour payer les obsèques d’un parent, celui-ci doit être un retraité du régime général et ce n’est pas tout. Elle se présente sous forme d’un remboursement. Autrement dit, vous devez d’abord payer les obsèques et ensuite contacter la CNAV pour être remboursé. À cet effet, vous devez présenter à l’organisme des preuves qui attestent les différentes dépenses liées aux obsèques ainsi que l’acte de décès de votre frère. Par ailleurs, il est bon de notifier que le remboursement est plafonné à 2 286,74 €.

Payer les obsèques d’un frère avec l’aide obsèques de la MSA

Vous pouvez aussi prétendre à cette aide obsèques si votre frère était un salarié du domaine agricole cotisant à la MSA. Mais il ne s’agit pas de la seule condition. En effet, elle attribue le capital décès selon une priorité qui lui est propre. Pour plus de précision, il faut dire que l’organisme donne la priorité aux ayants droit qui étaient à la charge de l’assuré au moment du décès. Aussi, la MSA hiérarchise les ayants droits prioritaires selon cet ordre :

Lire également : Comment choisir votre avocat fiscalité à Rennes ?

  • Conjoint(e) ;
  • Enfants ;
  • Parents.

Ainsi, si votre frère avait une conjointe ou des enfants, ils seraient priorisés.

Payer les obsèques d’un frère avec l’aide obsèques du CCAS

L’aide obsèques Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est aussi une option sérieuse lorsque vous cherchez de l’aide pour payer les obsèques d’un frère. En effet, l’un des objectifs de cet organisme est d’éviter qu’une situation difficile d’ordre temporaire conduise une personne à la précarité. Pour bénéficier de cette aide, il faut d’abord prendre contact avec une assistante sociale. Cette dernière vous permettra d’obtenir un rendez-vous avec le CCAS du lieu de décès. Dès lors, vous n’aurez qu’à présenter le certificat de décès et faire preuve de patience.

Vous savez à présent où trouver de l’aide pour payer les obsèques d’un frère. Faites-en bon usage.

Payer les obsèques d’un frère avec l’aide obsèques de la mutuelle

Lorsqu’un frère décède, il est souvent difficile d’encaisser la nouvelle et de trouver les ressources nécessaires pour organiser ses obsèques. Toutefois, il existe des solutions pour aider à financer cette dépense. L’une de ces solutions consiste en l’aide obsèques mutuelle. Si le défunt était membre d’une mutuelle, vous pouvez contacter celle-ci afin de savoir si elle propose une aide aux frais d’obsèques.

Effectivement, certaines mutuelles proposent des garanties obsèques qui permettent notamment d’anticiper le paiement et l’organisation des funérailles. Ces contrats peuvent être souscrits dès 40 ans jusqu’à 85 ans selon les organismes assureurs. Il peut prévoir un capital dont dépendra le versement du montant acquis par mois ou par an. Parfois même, ils offrent aussi une assistance complète avec la prise en charge totale ou partielle des prestations funéraires.

Pensez à bien vérifier si votre frère avait souscrit ce type de contrat auprès d’une mutuelle et quelles sont les conditions pour bénéficier de l’aide qu’elle propose.

Si c’est le cas, il sera nécessaire de fournir plusieurs documents comme une copie du certificat médical attestant du décès ainsi que les factures acquittées relatives aux différents postes engagés lors des obsèques (pompes funèbres, marbrier, etc.). Les démarches doivent alors être effectuées dans un délai imparti généralement entre deux semaines et trois mois après les funérailles.

N’hésitez pas non plus à faire appel à votre conseiller pour vous aider à constituer le dossier afin de faciliter la prise en charge.

Payer les obsèques d’un frère avec l’aide obsèques de l’assurance-vie du défunt

Au-delà de l’aide obsèques de la mutuelle, une autre solution pour financer les funérailles de votre frère est de vous tourner vers son assurance-vie. Si le défunt avait souscrit un tel contrat et qu’il prévoyait une clause en cas de décès, vous pouvez alors envisager d’utiliser cette somme pour régler tout ou partie des frais engagés.

Si la clause bénéficiaire du contrat d’assurance-vie mentionne directement le nom du bénéficiaire, il suffit à ce dernier de fournir un acte de décès ainsi que sa carte d’identité et un RIB. Toutefois, si la désignation du bénéficiaire est faite par voie testamentaire ou indirectement (via une disposition générale), il sera nécessaire de faire appel à un notaire pour entamer les démarches adéquates.

Vous devez bien vérifier auprès des assureurs quelles sont les conditions précises relatives au paiement anticipé lié aux frais d’obsèques. Effectivement, certains contrats ne permettent pas toujours une utilisation immédiate des fonds suite au décès.

Sachez que cette opération peut avoir des conséquences fiscales selon la situation familiale et patrimoniale propre à chacun. Vous devez demander les informations nécessaires auprès de l’assureur en question.

N’hésitez pas à contacter votre assurance afin qu’elle puisse vous informer sur vos droits et faciliter toutes les démarches nécessaires dans ce contexte difficile.